Administration régionale Kativik

Questions touchant les aéroports

Travaux de réfection majeurs
Entre 1984 et 1991, un aéroport a été construit dans chacun des villages nordiques à l’exception de Kuujjuaraapik et de Kuujjuaq où il y avait déjà un aéroport. On considère que ces aéroports ainsi que les habitations, les écoles et les centres de santé qui ont été construits au cours de la même période ont eu les retombées les plus significatives sur les conditions de vie dans la région.
Pour répondre aux besoins grandissants de la région (croissance de la population, services de santé, tourisme, activités minières et développement d’entreprises), des travaux de réfection majeurs sont nécessaires et, à cet effet, un plan et des travaux visant l’amélioration des infrastructures aéroportuaires sont réalisés depuis 2008 par le ministère des Transports du Québec et l’ARK.
Point de contrôle de sécurité à Puvirnituq
Grâce aux importants travaux de réfection qui y ont été réalisés, l'aéroport de Puvirnituq est devenu une plaque tournante du transport pour les communautés du Nunavik de la baie d'Hudson. Or, tous les passagers quittant Puvirnituq à destination de Montréal doivent passer au point de contrôle de sécurité des aéroports de Kuujjuaraapik ou de La Grande puisque de tels services ne sont pas offerts à Puvirnituq. Cette façon de procéder augmente les coûts d’exploitation des compagnies aériennes et crée des inconvénients aux passagers qui doivent faire escale et descendre de l’avion pour passer un point de contrôle, puis y remonter.

En 2012, le Conseil de l’ARK a adopté une résolution concernant une demande pour que l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) installe un point de contrôle de sécurité à l’aérogare de Puvirnituq. D’autres organismes, dont la Société Makivik et la Régie régionale de la santé et des services sociaux du Nunavik, ont également communiqué avec l’ACSTA à ce sujet.
Sécurité dans les aéroports
Ces dernières années, de nouvelles obligations ont été transférées aux exploitants d’aéroport telles que les systèmes de gestion de la sécurité, des plans de sûreté aéroportuaire et des systèmes de gestion environnementale. Les systèmes de gestion de la sécurité en place dans tous aéroports de la région comprennent des inspections quotidiennes, la production de rapports d’incident et des autovérifications.

Conformément au Règlement de l’aviation canadienne, des exercices d’urgence complets doivent être réalisés tous les quatre ans dans les aéroports et des exercices sur table tous les ans. Le Service organise donc de tels exercices dans les aéroports communautaires en collaboration avec le Service de la sécurité publique de l’ARK, les Rangers canadiens, les services d’incendie municipaux et les CLSC. Ces exercices ont pour objectif d’évaluer et d’améliorer l’état de préparation des ressources locales d’intervention en cas d’urgence.