Administration régionale Kativik

Infrastructures maritimes

Les gouvernements canadien et québécois se sont engagés dans la Convention de la Baie-James et du Nord québécois à améliorer les infrastructures maritimes dans les communautés du Nunavik. En outre, le gouvernement du Québec s’est engagé dans l’article 4.2 de l’Entente de partenariat sur le développement économique et communautaire au Nunavik (Entente Sanarrutik) à participer à 50 % des coûts de construction de telles infrastructures et à financer les coûts d’entretien journaliers, y compris les réparations majeures, à la condition que le gouvernement fédéral paie sa part. De 1999 à 2011, l’ARK a donc coordonné les projets de construction de ces infrastructures dans chacune des communautés grâce au financement gouvernemental de 91,5 millions de dollars. La Division de la construction de la Société Makivik a été chargée de réaliser les travaux de construction. Les infrastructures maritimes ont un impact positif dans les communautés, car elles permettent aux chasseurs et aux pêcheurs inuits du Nunavik d’accéder plus facilement et de façon plus sécuritaire à la mer et facilitent les opérations de déchargement lors du ravitaillement par bateau.

Depuis 2009, le Service est chargé de la planification et de la coordination de l’entretien régulier des infrastructures maritimes dans les communautés en fonction des fonds disponibles. Au cours de cette période, le gouvernement du Québec a versé des fonds pour l’entretien, alors que le gouvernement fédéral n’y a pas encore contribué.
Pour donner suite à la priorité d’action contenue dans le document du gouvernement du Québec intitulé Plan Nord à l’horizon 2035 et visant à assurer la pérennité des infrastructures maritimes, des discussions ont été entamées avec la Société du Plan Nord en vue d’obtenir des fonds additionnels pour l’entretien des infrastructures maritimes dans le cadre d’une entente à long terme.