Administration régionale Kativik

Assistance technique aux villages nordiques

En vertu du mandat B.10 de l’Entente Sivunirmut, le Service offre un soutien technique en ce qui concerne la gestion de l’eau potable, les eaux usées, les matières résiduelles et la formation des opérateurs d’usines d’eau potable. De plus, conformément au mandat B.15 de l’Entente Sivunirmut, l’ARK offre de l’assistance technique et de la formation aux villages nordiques dans les domaines suivants : affaires juridiques, gestion et comptabilité municipale, aménagement et développement du territoire, et ingénierie. Le Service est chargé du volet relatif à l’ingénierie, qui comprend notamment la gestion et l’entretien des infrastructures et des parcs de véhicules municipaux.

Eau potable

Il incombe au Service d’aider les villages nordiques à faire fonctionner et à entretenir les infrastructures liées à l’approvisionnement, au traitement et à la distribution de l’eau potable, ainsi qu’à assurer la qualité de l’eau livrée en faisant un suivi hebdomadaire. Toutes ces responsabilités demeurent toutefois du ressort des villages nordiques. Le laboratoire du Centre de santé Tulattavik de l’Ungava analyse des échantillons d’eau prélevés une fois par mois dans chaque communauté, afin de valider les résultats obtenus par les opérateurs d’usines d’eau potable. Le Service coordonne les divers intervenants à ce chapitre, soit les villages nordiques, le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) et la Régie régionale de la santé et des services sociaux Nunavik.

Par ailleurs, deux techniciens-instructeurs forment les opérateurs municipaux sur le fonctionnement et l’entretien des infrastructures d’eau potable et leur offrent de l’assistance. Bien qu’ils puissent être appelés à intervenir directement pour régler un problème de fonctionnement ou procéder à une réparation (bris ou gel de conduites d’eau potable, pannes, etc.), leur mandat premier demeure d’enseigner ces tâches aux opérateurs municipaux. Cette activité s’avère des plus pertinentes considérant les investissements importants, passés et futurs, dans ces infrastructures. À titre d’exemple, suivant les travaux effectués en 2013 à l’usine d’eau potable de Kangirsuk et à celle de Tasiujaq pour les moderniser et les rendre conformes aux normes du gouvernement du Québec, le Service a consacré bon nombre d’heures à la formation du personnel afin qu’il soit en mesure de faire fonctionner adéquatement les installations.

Instauré en 2011, le Programme de renforcement positif à l’intention des opérateurs d’usines d’eau potable vise à souligner l’amélioration et le rendement au travail de ces travailleurs municipaux. Cette année, trois opérateurs d’usines d’eau potable provenant de Salluit, d’Inukjuak et de Kuujjuarapik ont été sélectionnés pour participer, du 28 novembre au 3 décembre, à des séances de formation au cégep Saint-Laurent sur la microbiologie, les lampes à ultraviolets et la réglementation, de même qu’à différentes visites d’infrastructures de traitement d’eau potable et d’eaux usées dans la région de Montréal.

De plus, pour faciliter le respect des engagements du mandat B.10 de l’Entente Sivunirmut, l’offre de formation pour les opérateurs d’usines d’eau potable a été bonifiée en 2013 par l’embauche d’un formateur à temps plein. Un certificat de compétence est requis par le MDDEFP pour pouvoir être opérateur d’usines d’eau potable.

Parcs de véhicules et infrastructures

Le Service emploie deux mécaniciens-instructeurs qui se déplacent dans les communautés pour donner de la formation aux mécaniciens locaux et les assister dans l’exécution de leurs tâches. Plusieurs villages nordiques ont tiré avantage de ce service encore cette année, ce qui a permis de maintenir les équipements en meilleure condition et de réduire le nombre de pannes. En parallèle, le Service a élaboré des activités de formation qui seront offertes aux mécaniciens l’an prochain. Il a aussi continué d’offrir du soutien aux gérants municipaux pour l’achat de pièces, la préparation d’appels d’offres pour l’achat de véhicules et l’embauche de mécaniciens.

Le Service emploie deux techniciens-instructeurs en bâtiment dans le but d’aider les employés municipaux à entretenir les bâtiments récréatifs (arénas, centres communautaires et piscines). Le Service fournit également de l’assistance aux villages nordiques pour l’acquisition, la construction ou la rénovation d’infrastructures non couvertes par un programme d’aide financière déjà géré par l’ARK. Par exemple, le Service a fourni de l’assistance au village nordique d’Aupaluk pour la construction des approches d’un pont.